Les 5 règles d’or du jeu-concours en ligne

jeu-concours-intro-blog

SOMMAIRE

INTRODUCTION

Grand classique de la collecte de données opt-ins, le jeu-concours en ligne conserve son statut de star des webmarketeurs à l’heure de récolter des adresses emails pour constituer une base profilée. Conséquence logique, les jeux se banalisent sur le Net, et il devient compliqué de pouvoir « ressortir du lot ».

Si l’on veut capter un maximum d’inscrits, ou bien générer des profils hyper qualifiés, il convient alors de mettre en place un dispositif attractif et original, sur le fond comme sur la forme.

Voyons ensemble comment la mécanique du jeu, ses objectifs, son contexte et ses accélérateurs peuvent venir booster le succès d’une opération somme toute classique et largement répétée sur le Net.

La très très grande tribune du Crédit Agricole

La très très grande tribune du Crédit Agricole

Imaginer un dispositif qui génère du trafic et de la donnée opt-in suppose que l’on s’inscrive dans un contexte de marque. Le cycle de vie d’un produit ou d’un service est une donnée importante, il faut imaginer un mini-site de promotion qui respecte cet environnement.

Ne vendez pas votre âme au diable

Pourquoi iriez-vous faire gagner des iPods alors que vous faites dans la grue de chantier ? Ne serait-il pas plus logique de proposer un séjour un dîner tout en haut de la tour Eiffel ? Songez à l’heureux gagnant qui oubliera vite le lien faible entre son baladeur musical et son fournisseur d’échafaudages…

Aussi, privilégiez un lot qui constitue une association d’idées avec votre propre contexte commercial. Si vous vous adressez à des fans de motos sportives, il sera toujours plus efficace d’assurer la promotion du dernier modèle en offrant un week-end d’essai sur le circuit des 24 heures du Mans, et des lots secondaires associés à la thématique (des « consommables », par exemple des gants, des casques, des blousons, etc.).
Cela permettra, en outre, de faire quelques photos de l’événement, et d’en constituer un article sur votre site corporate ou sur votre blog de marque (rien ne se perd, tout se transforme…).

Le jeu "Premiers Salaires" de la Banque Populaire de l'Ouest

Le jeu « Premiers Salaires » de la Banque Populaire de l’Ouest

Enfin, n’hésitez pas à sortir des conventions, privilégiez un lien fort avec ce que vous « vendez » :

  • vous êtes négociant en vin : offrez une visite des chais de votre site de production de grands crus, et un repas dégustation au Château du domaine.
  • vous fabriquez des vêtements : invitez votre gagnant à participer à un de vos projets de développements en tant que contributeur (qu’il/elle imagine une ligne de vêtements à son nom…).
  • Etc.

Respectez votre identité

Une action de promotion ne doit pas détruire l’ADN de votre marque (ou de votre produit/service), elle doit au contraire s’inscrire dans le sillage de la communication globale. Bref, il faut rester homogène, logique, « signifiant » comme disent les communicants.

Imaginez : vous fabriquiez des pompes à chaleur et vous souhaitez constituer un nouveau fichier prospects (c’est le nerf de la guerre), afin d’approcher le marché des panneaux photo-voltaïques. Il vous faut mettre en place un dispositif qui mette en scène l’expérience de votre marque, ses capacités d’innovation et d’adaptation aux évolutions de la consommation.
Il sera toujours plus facile de se positionner sur un nouveau segment si vous bénéficiez d’une expérience confirmée dans un secteur voisin, le jeu-concours peut alors servir de transition.

On parle dans l’exemple présent de basse consommation, il semble alors idoine de proposer un jeu qui teste les connaissances des internautes sur la consommation moyenne des équipements électriques quotidiens. Il faudra veiller à enrichir leur culture d’infos astucieuses sur les économies d’énergie, sur les bienfaits de votre solution, sur les innovations de votre tout nouveau service, etc.

Rien ne sert en effet de fabriquer un univers, il faut que cette prise de parole vous ressemble et soit en résonance avec la « vraie vie » de votre enseigne. En deux mots : Be Yourself !.

Surfez sur l’événement

Il faut souvent un prétexte pour « justifier » le temps fort du jeu-concours. Qu’il s’agisse de l’anniversaire XX ou du salon YY, il s’inscrit dans un cadre événementiel qu’il convient de scénariser. Aussi, si vous organisez une opération commerciale à destination d’un public jeune, vous privilégierez par exemple la sortie d’un film qui leur est destiné.

Le jeu Océans du Crédit Agricole

Le jeu Océans du Crédit Agricole

Dans ce cas, le mini-site Internet que vous dédiez à votre jeu va s’habiller aux couleurs de l’opération. Vous allez alors négocier les droits de reproduction de l’environnement d’inspiration (ex: le cadre et les personnages du dessin animé dans le cas présent) pour reproduire un univers parfaitement « raccord ». Fond de page, animations, écrans successifs, boutons et police de fontes seront donc aux couleurs de la fiction dont vous êtes le partenaire.

  • avantage : vous bénéficiez de l’arrosage médiatique de votre partenaire, en même temps que d’une image valorisante pour vos produits/services.
  • inconvénient : cela se paie (parfois très cher), et vous devez respecter une charte stricte (vous subissez l’infographie et les codes de communication du dispositif global).

Autre exemple, si vous célébrez les 20 ans de votre enseigne, vous opterez pour un design festif, vous récupérerez les photos des premières années et vous lancerez dans la conception d’un site album-photos aux accents vintages, afin de capitaliser sur les 20 années écoulées.

  • avantage : l’événement est entièrement le vôtre, votre personnalité est affichée.
  • inconvénient : il faut tout faire, tout créer, et financer toute la création de trafic.

Dans tous les cas, le jeu-concours possède une durée limitée, la plus courte possible afin de générer un maximum de trafic et d’inscriptions spontanées. Puisque vous avez des cadeaux à distribuer, imaginez une tactique de jeu qui non seulement attire du monde, mais aussi et surtout qui convertisse un visiteur en joueur !

CHOISIR LA BONNE DOTATION

Un bon jeu-concours, c’est d’abord et avant tout de belles dotations, attractives et originales.

  • Attractive, car elle doit fédérer un maximum d’internautes dans la cible des joueurs visés (et l’on verra tout à l’heure qu’il s’agit bien de « cibler » votre audience dès le choix des cadeaux).
  • Originale, car elle doit permettre de se démarquer des centaines d’autres jeux déjà en « exercice » au moment de la mise en route du vôtre.

Un ou plusieurs cadeaux ?

Plusieurs écoles sur ce point, la mienne est clairement de constituer une dotation plurielle, associant un gros cadeau (voyage autour du monde, voiture, grosse TV plasma…) ET de nombreux « lots de consolation« , puisque chaque joueur saura que ses chances de gagner le maxi-cadeau sont limitées, et trouvera un supplément de motivation dans des lots secondaires là aussi soigneusement sélectionnés.

Le jeu "Le drôle de Noël de Scrooge" du Crédit Agricole

Le jeu « Le drôle de Noël de Scrooge » du Crédit Agricole

Autre avantage de cette formule, c’est qu’il devient possible de faire gagner plusieurs cadeaux chaque jour (via un système d’instants gagnants, par exemple un jeu de grattage), en plus du tirage au sort qui a lieu à la toute fin de l’opération (nous verrons le détail de cela dans notre chapitre consacré à <a name= »#mecanique »>une mécanique de jeu-concours bien huilée</a>).

Quelles dotations choisir ?

Le choix est vaste, les tentations nombreuses… Tout d’abord, il convient de bien réfléchir à la finalité du jeu-concours.

  • S’agit-il de mettre en avant une opération promotionnel sur un produit, un service ?
  • S’agit-il de fêter une occasion particulière (un anniversaire, une célébration type coupe du monde de foot, suivez mon regard…) ?
  • S’agit-il d’une opération de prospection pure, avec pour objectif la constitution d’une base opt-in très spécifique ?

En fonction de ce premier contexte, vous choisirez d’exposer plus fortement la marque, ou le produit concerné. Par exemple, lors d’une opération passée de recrutement de potentiels clients du livret XX, nous avions choisi de faire gagner en 1er lot justement un livret XX rempli au maximum légal.
Le jeu-concours permettait alors de mettre en scène le produit bancaire, et même de le mettre en valeur puisqu’il s’agissait de répondre à un quiz sur les avantages du… livret XX !
Logiquement, l’exposition au produit était plus forte que celle à la marque qui le distribue, alors qu’il faudrait agir à l’inverse si nous souhaitions promouvoir, par exemple, l’avènement d’une nouvelle entité bancaire ; ou encore pour célébrer les 30 ans de telle autre société.

Les cadeaux qui font mouche

Ca y est, vous êtes orienté(e) sur les types de lots à privilégier, reste à sélectionner les lots capables de de séduire votre audience. Pour cela, vous pouvez déjà choisir d’être totalement raccord avec la marque (et l’on en parle plus en détails ensuite), ou surfer sur le phénomène de mode du moment, afin de capter un public ou très large, ou bigrement intéressé à la mode du moment.

Évidemment, dans ce 21è siècle plein de technologies communicantes, les objets high-tech constituent un segment majeur de l’industrie de la dotation, car ils sont attractifs, ils ont une durée de vie courte (ils sont donc constamment renouvelés), et ils bénéficient d’une très bonne exposition dans les médias.
Vous vous placez donc « dans la roue » du phénomène de mode et, si vous êtes un peu en avance, vous bénéficiez d’une innovation industrielle qui viendra augmenter votre visibilité et votre notoriété à moindre coût.

Les dotations du jeu "comptes de noël" du Crédit Agricole

Les dotations du jeu « comptes de noël » du Crédit Agricole

Par exemple, le premier jeu-concours qui a fait gagner des iPad (la tablette d’Apple) a connu un succès retentissant, puisqu’en plus il s’adressait aux lecteurs d’un magazine informatique. Si votre cible est anti-techno, évidemment il convient de trouver plus adapté…

Mais bien-sûr vous n’êtes pas le seul à y penser, et puis vous avez peut être un autre message à faire passer, ou une autre image de votre communication. Vous choisirez alors parmi les familles de produits qui ont le vent en poupe sur un segment plus « personnalisé » :

  • produits « eco-friendly » : polaire en plastique recyclé, sac de voyage en amidon de maïs, ou cadre photo à base de fibres végétales.
  • accessoires liés à la mobilité : parce qu’ils sont pratiques, peu encombrants, et font partie d’un quotidien qui s’en verra amélioré.
  • voyages vers des destinations exotiques : classiques mais toujours efficaces, car qui refuse de belles vacances tous frais payés ?
  • un produit ou un service que VOUS fabriquez/dispensez : puisque finalement le jeu-concours constituera une belle vitrine événementielle dont vous bénéficierez doublement.
  • de l’argent : Pas très fun mais assez en phase avec la préoccupation quotidienne de nombre de vos internautes, qui n’aura rien contre un peu de cash facilement gagné.

Faites original, mais faites léger !

Un tour de circuit en Porsche, des places de concerts, un tee-shirt dédicacé… Voilà des dotations qui ont le mérite, en plus de « fonctionner » auprès des joueurs, d’être légères et peu encombrantes, facilement transportables, voire immatérielles.
En effet, la logistique représente un coût non négligeable de votre budget dotations, il convient donc de réfléchir deux minutes à la distribution physique de vos cadeaux.

Le déroulé du jeu "Postez comme vous @imez" de La Poste

Le déroulé du jeu « Postez comme vous @imez » de La Poste

De plus, de nombreux aléas (casse, vols, mauvais adressage) jucheront forcément votre parcours de distribution, il convient donc de limiter au maximum les accrocs possibles à l’heure de choisir entre ce superbe vase en porcelaine de 2 mètres de haut et un séjour au musée de la faïence japonaise, à Honk Kong.
Pour votre gagnant, c’est au moins autant de plaisir ; et pour vous, c’est beaucoup de risques en moins !

Quel budget pour les lots du jeu-concours?

Cela revient très logiquement à poser l’inévitable question du budget global, puisque d’amour et d’eau fraîche vos visiteurs ne vivent pas… et vos prestataires non plus !

Il convient donc de prendre en compte la donnée financière selon cette logique :

  • partir du principe fondateur qu’au moins 30% du budget total doit être consacré aux dotations (c’est un minimum pour être attractif).
  • prendre également en considération le coût du dispositif de promotion de votre jeu-concours, moteur du succès de ce dernier (référencement CPC, bannières, hors media, encarts print…). Selon le type de visiteurs ciblés, et la thématique de votre site, il vous faudra signer un chèque plus ou moins important.
  • déterminer une enveloppe fermée selon vos propres critères (plan d’actions commerciales, budget de communication, etc.).
  • répertorier et ventiler vos différents coûts de production en essayant de ne rien oublier (du certificat SSL pour sécuriser votre base de données jusqu’à l’achat du sound design de votre jeu-concours si vous voulez un peu de musique d’ambiance, sans oublier l’agence web qui conçoit et développe le site).
  • négocier vos achats à commencer par les cadeaux. Il existe de nombreux prestataires spécialisés, aux catalogues richement fournis, et aux prix plus ou moins tirés.
L'univers original du film "Mia et le Migou" inspirant le jeu Crédit Agricole

L’univers original du film « Mia et le Migou » inspirant le jeu Crédit Agricole

Tout ceci vous conduit à constituer votre enveloppe globale. Reste à savoir, puisque maintenant vous connaissez le budget et le contexte client/prospect, comment le jeu va s’articuler, quelle mécanique globale il va adopter.

UNE MÉCANIQUE BIEN HUILÉE

Vous tenez votre idée (bravo !), vous disposez de l’univers et des dotations (super !), il vous faut maintenant une organisation efficace à l’intérieur de votre jeu-concours.

Les objectifs primaires du site

Posez-vous tout d’abord quelques questions essentielles :

  • quels sont les messages à faire passer ?
  • quelle est la finalité commerciale au jeu (générer un fichier prospect, identifier des attentes, générer une bonne image) ?
  • pour cela, quels sont les appels à action possibles (lien vers un site tiers, formulaire de contact, formulaire de devis) ?
  • quelles sont les ressources (interne/externe) dont vous disposez pour mener à bien ce projet ?
  • quels sont vos objectifs de réussite (XXX participants, XXX contacts qualifiés, etc.) ?

Ces critères vont influencer la conception de votre jeu. S’il s’agit de transformer un joueur en prospect potentiel, vous aurez tout intérêt à mettre en oeuvre des formulaires plus complets que s’il s’agit « simplement » de réaliser une opération de notoriété : un contact mieux ciblé représente un gain de temps considérable à l’heure de la qualification des données.
À l’inverse, si c’est la constitution d’un fichier relationnel qui vous motive, vous avez tout intérêt à constituer un recueil de données limité, qui motivera un maximum d’utilisateurs de votre site et que vous pourrez « renseigner » plus tard.

La mécanique globale de votre jeu

Tenant compte du caractère plus ou moins « transformant » de votre dispositif, vous allez imaginer un schéma tactique permettant de conduire vos internautes vers l’objectif final.

Aussi, commencez par schématiser sur papier le début et la fin du jeu, depuis la page d’arrivée jusqu’à la page « merci d’avoir joué, le tirage au sort aura leu de XX/XX/XX » qui clôture généralement ces sites.

Exemple de mécanique globale d'un jeu-concours

Exemple de mécanique globale d’un jeu-concours

Quand vous connaissez les étapes essentielles du jeu, posez vous la question du cheminement de l’internaute :

  • opterez-vous pour une visite linéraire A->B->C->D ?
  • proposerez-vous des parcours multiples (A->B->C->D, A->C->D, B->C->D) ?

Selon la complexité du jeu, ou votre envie de proposer un peu plus qu’un quiz basique, vous pourrez en effet préférer un schéma plus riche. Par exemple, il est très fréquent de proposer au tirage au sort (les gros lots), et un autre pour les instants gagnants (les petits lots).
Si vous avez 500 tee-shirts « I ♥ Cuba » à faire gagner, en plus de votre voyage à Cuba, pourquoi ne pas organiser un système de jeu à réponse immédiate distribuant 50 tee-shirts par jour durant les 10 jours de votre opération ?

Cette profusion multipliera le nombre de visiteurs, qui sauront qu’ils ont bien plus de chances de gagner via ce second jeu. Évidemment, les joueurs sont invités à participer au tirage au sort, et donc à s’inscrire.

La séquence d’introduction au jeu

Vous avez la base de votre mécanique, maintenant il convient de travailler avec finesse le déroulé du jeu.

Commençons par l’entrée au jeu : allez-vous réaliser une « splash screen » à votre jeu ?
Il s’agit d’une animation d’introduction au site, pour vous cela permettrait de communiquer élégamment sur la sortie de votre produit phare : le couteau à saucisson sec révolutionnaire que vous sortez serait mis en scène, magnifié par une vue 3D animée et rythmée par une musique entraînante.

La séquence d'intro du jeu "Tous Fous de Porc" d'INA Porc

La séquence d’intro du jeu « Tous Fous de Porc » d’INA Porc

Attention tout de même : les scénarios d’introduction sont souvent trop longs, et donc zappés par les internautes ; si vous souhaitez en faire un, faites court !

Où placer son formulaire d’inscription ?

Là, c’est selon vos objectifs :

  • Souhaitez-vous filtrer au maximum les participants ?
  • Destinez-vous le jeu à vos clients uniquement ?
  • L’accès est-il strictement limité aux équipes internes ?
Le formulaire de participation du jeu "Les Toqués du dessert" de Lactalis

Le formulaire de participation du jeu « Les Toqués du dessert » de Lactalis

Dans ce dernier cas, vous opterez logiquement pour un formulaire très en amont, bloquant les publics à exclure et même en sécurisant les accès par une authentification préalable à la séquence introductive.

Si ce n’est pas le cas, vous n’avez aucun intérêt à brider le trafic entrant sur votre site, au contraire ! Retenez au contraire deux choses essentielles pour que votre formulaire soit performant :

  • il doit être le plus court/léger possible,
  • il doit être le plus loin possible dans le jeu.

Ainsi, vous conservez le maximum de chances de faire des émules via votre jeu. Et pour deux raisons simples :

  • les internautes détestent laisser leurs coordonnées en ligne,
  • ils aiment encore moins quand on leur demande une contribution avant même d’avoir pu commencer à bénéficier de quoique ce soit sur votre site. Et le quittent donc dès la page d’accueil.

Aussi, vous veillerez à « donner le change » à votre public en le laissant jouir des contenus sur votre mini-site, et jouer autant que possible avant de « transformer » leur visite en participation. C’est en réalisant 90% du parcours « gratuitement » qu’ils seront totalement rassurés de vos pratiques, et même encouragés à laisser les informations qui vous intéressent.

Que peut-on demander à ses internautes ?

Afin de pouvoir justifier l’investissement conséquent que représente votre jeu-concours, vous allez devoir constituer une base de données des participants, sauf à faire cela pour la gloire, ce qui s’imagine mais se voit finalement très peu sur le terrain…

Le formulaire de participation de "Bébé est né" du Crédit AgricoleComme nous l’avons vu précédemment, moins on en demande à l’internaute, plus il est enclin à le donner. Si votre objectif premier est de constituer une base d’adresses emails pour la newsletter de l’entreprise, pourquoi ne pas demander « que » l’email ?
Certains diront, notamment en environnement B2B, qu’il est nécessaire de connaître le nom, le prénom, la société et l’adresse postale, voire les coordonnées téléphoniques. Mais finalement, est-ce absolument nécessaire pour la première utilisation du fichier, à savoir l’e-mailing « simple » ?

  • D’une part, l’adresse électronique renseigne souvent sur tous ces champs (le nom de domaine = la société, et la taxonomie est souvent du type prenom.nom@domaine.com).
  • D’autre part, ne pourrait-on pas imaginer que l’internaute finisse par donner lui-même toutes ces informations dans un second temps ? Par exemple lors d’une seconde prise de parole sur une promotion produit ou une demande de rdv à un salon, une occasion parfaite pour justifier un formulaire plus « cossu ».
  • Enfin, l’internaute déteste qu’on constitue un fichier sur son identité numérique, ne l’incitez pas à voir en vous un Big Brother en puissance. Vous aurez ces infos au fil de votre relation avec lui, laissez-le jouer tranquillement !

Evidemment, et notamment en contexte B2C, si vous distribuez des lots de valeur, vous devrez connaître l’adresse de livraison de ces derniers, et puis le règlement du jeu déposé chez l’huissier vous contraindra à connaître ces informations ne serait-ce que pour garantir le bon fonctionnement du jeu (ex: une seule participation par foyer).

Les sources de trafic

Votre site sera-t’il consulté depuis une seule source de trafic (ex: une campagne e-mailing), ou bien jouerez-vous sur la multiplicité des accès ?

Vous pouvez par exemple solliciter vos partenaires, vos clients, vos fournisseurs et faire appel au référencement naturel ou CPC (Coût par Clic), à l’affiliation ou à l’achat d’espace.
Si vous faites cela, vous aurez besoin de connaître le « rendement » exact de chacune des sources que vous avez activées, il faudra donc veiller à la mise en oeuvre d’une traçabilité performante, via l’emploi d’une solution web type Google Analytics (un sujet traité dans notre cinquième chapitre « Une traçabilité forte et utile »).

Un exemple de courbe d'audience de la solution Google Analytics

Un exemple de courbe d’audience de la solution Google Analytics

Si vous recourrez à plusieurs sources de trafic, payantes ou pas, vous aurez besoin de rendre compte de la performance de chacune de ces sources, ne serait-ce que pour comprendre d’où viennent vos visiteurs et éventuellement à quel coût. Nous rentrerons dans le détail au chapitre suivant.

UNE TRAçABILITÉ FORTE ET UTILE

C’est la base du travail de contrôle et d’analyse de votre site. Vous aurez à votre disposition deux grands compteurs :

  • les chiffres des données d’audience,
  • les chiffres des inscriptions au jeu.

Les données d’audience

Des solutions telles que Google Analytics ou Mint, à installer sur les différentes pages de votre mini-site, vous permettront de bénéficier d’une suite d’outils de contrôle du passage de vos visiteurs dans le jeu-concours. Les données qui remonteront sont multiples :

  • provenance des visiteurs,
  • durée de la visite,
  • pages d’arrivée et de sortie du jeu,
  • taux de fidélité des visiteurs,
  • nombre de pages lues,
  • etc.
Un des panels d'analyse d'audience par Mint

Un des panels d’analyse d’audience par Mint

En réalisant un suivi quotidien de votre trafic, vous apprendrez à mieux connaître vos visiteurs, ce qui vous conduira parfois à réaliser des changements dans l’organisation de vos éléments de page, à alléger un formulaire jugé trop complet, ou à réécrire certaines instructions de jeu, par exemple.

Cette démarche d’analyse de votre audience vous permettra également, si nécessaire, de « couper le robinet » aux medias qui ne vous rapportent pas assez de visites, là où vous privilégierez les plus performants. Très logiquement, vous isolerez les différentes provenances afin de suivre à la loupe le parcours des internautes selon ce critère. C’est évidemment extrêmement utile à de nombreuses phases de la (courte) vie du jeu-concours.

Votre choix de la solution portera selon des critères spécifiques à votre environnement :

  • êtes-vous déjà équipés sur le site « mère » ?
  • avez-vous besoin du temps réel (ex: Mint) ou pouvez-vous attendre 24h (ex: Google Analytics) ?
  • souhaitez-vous pouvoir définir des objectifs de visite, afin par ex. de « pister » les visiteurs qui vont au bout du formulaire d’inscription ?

Et de nombreux autres critères relevant de la technique (ex: le CRM entreprise), ou du marketing propre à votre structure.

Sachez enfin qu’il est possible de coupler ces outils d’analyse à d’autres, pour les interconnecter et suivre les parcours avant et au-delà du site de jeu-concours.
Par exemple, vous pouvez utiliser un outil de routage d’e-mailing qui renseigne un identifiant de campagne dans Google Analytics afin de suivre l’internaute depuis la réception de votre email jusqu’à la finalisation de sa visite sur le site.

L'analyse des retombées d'une campagne emailing, dans Google Analytics

L’analyse des retombées d’une campagne e-mailing, dans Google Analytics

Les données techniques

Nous entendons par là toutes les données relatives au formulaire d’inscription de votre site, et des paramètres supplémentaires qui vous seraient utiles, et non-disponibles via les solutions « classiques » d’analyse d’audience.

En pareille situation, il convient de définir, avant le début de la conception du site, quelles seront les informations dont vous aurez besoin. Premier aspect, le fichier des inscrits, sous quelle forme et par quel moyen allez-vous le récupérer ?

De plus, aurez-vous besoin de récupérer vos inscrits en une seule fois ou bien une fois/semaine ? Si vous faites gagner des places de cinéma, il est peut être opportun de « traiter » vos gagnants au fur et à mesure, déjà parce que cela vous répartira la charge de travail associée à cette tâche.

Enfin, est-ce que les données du formulaires d’inscription vous suffisent, ou bien souhaiteriez-vous les coupler avec des données de visite bien utiles à vos yeux ?
Par exemple, vous pouvez avoir besoin de séparer -pour raisons statistiques- vos listes de participants selon qu’elles proviennent du site de la marque, réservé aux clients, ou des différents moyens de promotion du jeu-concours. Ou encore pour isoler les visiteurs qui jouent pour la première fois, qui vont faire l’objet d’un traitement particulier dans vos propres bases.

Ces outils techniques, réalisés sur-mesure par votre agence web, vous permettront de mieux piloter et exploiter les données de votre jeu-concours, puisqu’enfin l’objectif premier d’un tel dispositif est bien de se constituer une base de données opt-in la plus qualifiée possible. En définissant clairement vos objectifs d’exploitation, vous vous épargnerez du temps de traitement post-inscription et pourrez bénéficier d’une console de pilotage Web efficace.

C’est cette tâche quotidienne de suivi, réalisée par votre agence et vous-même, qui vous permettra de dynamiser votre jeu-concours en cas de « coup de mou » et d’intervenir rapidement sur un facteur bloquant observé. Évidemment, cela marche aussi dans l’autre sens, si le trafic est trop important (et génère par exemple un temps de traitement trop long), vous pourrez freiner les investissements promotionnels pour répartir la charge de manière plus homogène.

SAVOIR BIEN CLÔTURER SON JEU-CONCOURS

Si le lancement d’un jeu-concours est primordial, il convient également de soigner particulièrement la sortie du dispositif. C’est un moment délicat, celui où vous allez réaliser le tirage au sort, fermer le site, remercier les participants et tirer un bilan de votre opération.

Préparer la fermeture du site

C’est le dernier jour du jeu-concours, faites un dernier baroud d’honneur sur vos moyens traditionnels de promotion afin de capter un dernier set d’inscriptions.
Préparez alors l’évènement en réalisant une bannière « dernier jour » qui pousse un peu plus les visiteurs à transformer leur passage.

De plus, puisque vous allez devoir fermer le site, pensez à prévoir un message de remerciement à afficher sur la page finale du site, et à envoyer par email à tous vos inscrits. Cela permet de prolonger la relation, de montrer que vous les respectez et, enfin, de susciter un intérêt ultime pour votre dispositif (et le reste…).

Ce message peut d’ailleurs être l’occasion de révéler la liste des gagnants, par exemple sur la page de fermeture du site, qui peut également donner rendez-vous à une date ultérieure (un an plus tard, par exemple). Et de proposer un lien vers votre site institutionnel, ou votre page facebook, puisque vous avez fédéré un certain nombre d’internautes sur une thématique sympathique.
Les internautes seront logiquement plus enclins à s’inscrire à votre newsletter, visiter votre site, se déclarer « fan » de vos services sur Facebook, s’ils vous connaissent déjà et ont apprécié votre opération.

La page de communication des gagnants au jeu "Yes We Pop" de la Banque Populaire de l'Ouest

La page de communication des gagnants au jeu « Yes We Pop » de la Banque Populaire de l’Ouest

De plus, privilégiez une heure plus calme pour effectuer l’opération de bascule du site jeu-concours vers sa page de fermeture (la nuit idéalement, quand le trafic est le plus faible).
N’oubliez pas de rediriger toutes les anciennes Urls de votre site jeu-concours (dont les pages « satellites » du type règlement, dotations, mentions légales, etc.) vers la seule page de fermeture vous permettant de ne plus rien afficher du dispositif de jeu-concours.

Faites alors un export final de la base, générez vos rapports de stats définitifs, coupez tous les services de l’hébergement (base de données, connexion FTP, certificat SSL, etc.) afin de ne pas laisser « traîner » les données plus longtemps.
Votre page de fermeture n’a besoin que d’elle même pour continuer à offrir un message de remerciement à vos visiteurs, faites donc le ménage rapidement !

Enfin, n’oubliez pas non plus de sauvegarder toutes les données relatives à ce dispositif (si possible sur support optique conservé en endroit sûr) afin de garder une excellente traçabilité et, par là-même, de pouvoir rendre des comptes en cas de litiges.

Ne vous reste plus qu’à vous souhaiter une excellente aventure dans la jungle des jeux-concours, sachant qu’en cas de besoin vous pouvez toujours nous contacter !

Contactez-nous

Article classé dans :

Agence LunaWeb,
concepteurs d’expériences web.

Envie d’en savoir plus ? Vous pouvez consulter le site de notre agence, faire un tour sur nos satellites et vous abonner à notre newsletter.