L’équipe projet

UX et développement back-end #3

Je vous ai parlé dernièrement du rôle des développeurs back-end, puis de l’UX en général. Nous allons maintenant aborder plus en particulier l’importance du développement back-end en matière d’UX.

Pour commencer, il faut savoir que notre travail touche plusieurs publics, pour chacun desquels il est important de mettre en place une approche positive et enrichissante. Nous allons aujourd’hui commencer par nos premiers utilisateurs : l’équipe projet.

ux et backend, équipe projet

Grace Hopper, informaticienne américaine, conceptrice du premier compilateur en 1951 (A-0 System) et du langage COBOL en 1959.

En effet, en amont et tout au long du développement d’un projet, nous interagissons en permanence avec les autres intervenants qui vont bénéficier de notre travail, ainsi qu’avec le client lorsque cela est pertinent. Ce sont eux qui sont nos premiers utilisateurs, et nous avons mis en place plusieurs méthodologies pour leur faciliter les choses. Il en existe sûrement d’autres, et nous œuvrons en permanence pour améliorer et fluidifier nos process.

Communication

Du fait de la complexité technique inhérente au développement back-end, il est important que notre discours soit accessible, tout en restant précis et concis. Notre approche doit être bienveillante et toujours constructive.

Nous avons pour cela plusieurs outils internes à notre disposition, notamment en matière de recommandations techniques :

  • Présentation de nos contraintes techniques, indispensables à la phase de conception
  • Spécificités techniques pour un hébergement par le client
  • Guidelines et documentation pour nos projets Ruby on Rails
  • Guidelines et documentation pour nos projets WordPress

Ces documents permettent à chacun de mieux comprendre tout ce qu’implique notre travail et comment cela s’harmonise avec les autres métiers mis en œuvre.

Margaret Hamilton avec le programme informatique qui a guidé l'atterrissage d'Apollo 11 sur la lune.

Margaret Hamilton, avec le programme informatique qui a guidé l’atterrissage d’Apollo 11 sur la lune.

Il est également important que nous communiquions régulièrement et de manière pertinente tout au long du développement. Il y a bien sûr des réunions de projet régulières, mais cela passe également par un Google Doc partagé listant de manière détaillée les différentes fonctionnalités, le temps estimé pour chacune, et l’avancée du travail.

Le système de commentaires proposé par Google Doc permet d’ajouter facilement dans ce document les échanges entre les développeurs et les autres intervenants du projet, et de garder la trace de ces échanges.

Nous étendons également l’usage de ce document en y ajoutant par exemple de la documentation, des notes de développement, les commits importants, etc. Cela permet ainsi de centraliser tout ce qui concerne le travail réalisé et d’avoir un suivi détaillé consultable par toute l’équipe projet, et d’éventuels nouveaux intervenants. Cela constitue également un historique précieux lorsqu’on est amené à faire évoluer une application des mois ou des années plus tard.

Conception

En amont du développement, nous participons à la conception de l’application de plusieurs façons.

Nous sommes d’abord force de propositions techniques. Connaissant parfaitement nos outils et leurs possibilités, nous sommes à même de proposer des solutions sur-mesure parfaitement adaptées aux besoins de nos clients.

Nous évaluons également la faisabilité technique et la pertinence de chaque fonctionnalité demandée ou proposée, en fonction du budget et du planning souhaité par le client. Cela permet de cibler très précisément les développements à privilégier pour répondre au mieux aux besoins.

ux et backend#3-3-lunaweb

Enfin, tout au long de cette phase de conception, nous définissons un modèle de données cohérent et solide sur lequel viendra s’appuyer l’interface utilisateur. Cela pose les bases de l’architecture de notre application, et nous sert de ligne directrice lors du développement.

À la fin de la phase de conception, nous synthétisons toutes ces informations lors de la rédaction du cahier des charges, en concertation étroite avec le chef de projet.

Production

Écrire un code de qualité, DRY (Don’t Repeat Yourself) et bien documenté permet de fluidifier les interactions entre les différents développeurs back-end et front-end intervenant sur un même projet. Cela simplifie l’intégration graphique, la maintenabilité et l’évolutivité de l’application.

De cette qualité de production et du respect de bonnes pratiques découlent également de nombreux aspects améliorant l’expérience utilisateur de nos clients et de leurs clients.

Mais nous verrons cela une prochaine fois ;)

Article classé dans :

Agence LunaWeb,
concepteurs d’expériences web.

Envie d’en savoir plus ? Vous pouvez consulter le site de notre agence, faire un tour sur nos satellites et vous abonner à notre newsletter.