La recherche vocale

Nouvelle révolution d’usage ?

“OK Google, …”, “Dis moi Siri, …”, ça vous parle ? Vous aussi vous user de votre voix pour faire vos requêtes sur votre téléphone ? Vous êtes donc dans la mouvance !

Car si la recherche vocale a déjà plusieurs années au compteur, il semblerait que 2018 signe son avènement dans le quotidien des internautes.

antique_speaker

Les avancées technologiques ont en effet ouvert la voie à de nouveaux usages mobiles, permettant ainsi des interactions par la voix plus ciblées, avec les moteurs de recherche et autres services, bousculant au passage les codes de référencement naturel.

À l’ère de l’intelligence artificielle, comment nos usages évoluent-ils ? Quelles en sont les conséquences sur le référencement naturel de votre site ?

À chacun sa voie

Des études récentes montrent une ascension fulgurante de la recherche vocale et des assistants virtuels, comme Comscore qui prévoit que d’ici 2020, 50 % des recherches effectuées le seront par la voix ou cette étude menée par l’agence Stone Temple qui a analysé le comportement de près de 900 utilisateurs.

Recherche vocale avec Siri sur iOS

Apple avec Siri, Google avec son Smart Assistant, Amazon avec Alexa, ou encore Microsoft avec Cortana. Les géants du web, les GAFA, ont bien compris l’enjeu de ce marché à saisir et s’emploient à tout mettre en œuvre pour aligner leur stratégie afin de répondre à cette nouvelle manière de s’informer et de consommer.

À l’instar de Google, qui, en quelques années, a amélioré ses algorithmes dans le but, notamment, de mieux comprendre les intentions de recherches des utilisateurs en transposant le langage courant, les thématiques associées et la sémantique.

Chassez le naturel,…

Comment expliquer cette amplification de la recherche vocale dans notre quotidien ?

À une époque où nos journées sont de plus en rythmées par la gestion du temps et de la mobilité, agrémentées par d’autres contraintes diverses, nous sommes en constante quête de facilité et de simplicité dans nos usages. La recherche vocale fait ainsi la part belle à des requêtes dans un langage plus naturel et gagne par sa rapidité, sa praticité, sa pertinence, son accessibilité.

Infographie-google-recherche-vocale

Source : Google.com

Dans un contexte de mobilité par exemple, il est ainsi plus intuitif et explicite d’interroger son assistant virtuel par la question “Ok Google, peux-tu me trouver un restaurant italien le plus proche ?”, que de se lancer dans une recherche textuelle, via son navigateur, qui rassemblerait les informations listées suivantes : restaurant italien + centre ville.

De nouveaux réflexes d’usage, mis en exergue par l’évolution des technologies. En effet, en l’espace de dix ans, et ce grâce à l’intelligence artificielle, les performances des outils de reconnaissance vocale et de retranscription de la voix ont fait d’énormes progressions. Google, annonçait ainsi, lors d’une conférence en mai 2017, pouvoir atteindre un taux de précision de 95%. Même constat pour Microsoft qui relève des statistiques identiques.

Pour les acteurs du web, les requêtes par la recherche vocale permettent d’identifier plus précisément le niveau d’intention de l’utilisateur dans le processus de parcours. Selon la formulation de requête vocale, il est possible de déterminer ainsi le stade de progression entre la prospection et le passage à l’action.

Place au SEO vocal

Des requêtes orales qui se font donc dans un langage plus courant, de type conversationnel, et tendent à être de plus en plus humaines. Or, nous ne nous exprimons pas à l’orale de la même façon qu’à l’écrit ! De ce fait, les requêtes parlées sont souvent plus longues mais également plus construites.

L’utilisateur formule ainsi sa demande par une question complète commençant par des mots comme « qui », « comment », « quoi », « où », « pourquoi » et « quand », dans l’attente que le moteur de recherche lui fournisse une réponse la plus précise possible.

recherche vocale - graphique - lunaweb

Source : Bing

Ce qui implique un changement majeur pour les référenceurs, qui doivent tenir compte des réels besoins des utilisateurs dans l’ensemble du contenu formulé et plus seulement sur les mots-clés. Un travail de référencement sur les expressions longue traîne est donc nécessaire afin de placer l’utilisateur au centre de sa réflexion et répondre au plus juste à sa demande.

De même, les internautes utilisant de plus en plus la géolocalisation, la recherche locale occupe une place importante dans la démarche de requête. En identifiant l’emplacement d’un utilisateur et grâce à ses informations personnelles, le moteur de recherche vocale est à même de déterminer l’intention de celui-ci de manière précise.

À cela s’ajoute l’importance de repenser le contenu des sites internet et d’anticiper les formulations des requêtes vocales utilisées par les internautes en rédigeant des phrases pouvant répondre à leurs demandes et besoins. Par exemple, une agence de voyage pourrait intégrer sur une page de son site internet la question suivante : « Quelle est la meilleur destination ensoleillée en ce moment ? »

Donnez de la voix

La recherche vocale se révèle donc être déterminante et un puissant atout pour une expérience utilisateur de qualité. Une tendance sur laquelle il va falloir compter rapidement, à en juger la bataille que se livrent les grandes puissances du web et le déploiement des assistants vocaux intelligents, déjà présents sur un grand nombre de terminaux en circulation.

Alors, prêt à converser quotidiennement avec votre assistant préféré ?

Enceinte Apple Homepod avec assistant vocal Siri

Article classé dans :

Agence LunaWeb,
concepteurs d’expériences web.

Envie d’en savoir plus ? Vous pouvez consulter le site de notre agence, faire un tour sur nos satellites et vous abonner à notre newsletter.