Les micro-moments #2

Ce que Google a appris

Nous vous en parlions lors d’un précédent article, le terme de micro-moments a été introduit par Google en 2015 pour désigner tous ces instants précis où les utilisateurs attendent une réponse ou une réaction immédiate quand leur prend l’envie de savoir, de faire ou d’acheter quelque chose ou d’aller quelque part. Et le smartphone a considérablement nourri cette tendance.

Gravure illustrant un metronome - LunaWeb

Selon Google, nous ne savons plus à quoi ressemblait un monde dans lequel nous ne pouvions pas avoir ce degré d’exigence et devions trouver d’autres moyens que le smartphone glissé dans notre poche pour apprendre ou pour nous déplacer. Nous parlerons peut-être un jour du dernier Français à avoir connu les cartes routières en papier comme du dernier poilu de la guerre 14-18…

Ok Google, dis-nous tout

Dans un billet publié en juillet 2017, Lisa Gevelber, VP Marketing chez Google, partageait ses observations sur l’évolution du comportement des utilisateurs depuis l’introduction de ces micro-moments : les utilisateurs ont aujourd’hui pour acquis que l’information qui se trouve juste au bout de leur doigt est taillée pour eux, mais ils en veulent toujours plus. Et ils continueront à placer la barre toujours plus haut !

Lisa nous encourage à nous souvenir de la dernière recherche que nous avons faite via notre smartphone pour trouver une réponse à une question ou nous faire un avis sur un produit ou un service. Elle concernait peut-être quelque chose d’important, l’achat d’une future maison ou l’organisation de nos vacances d’été 2034 ou quelque chose de plus modeste comme nos futures chaussettes de running à la fois high-tech et vraiment fancy.

Illustration Google "stacy's which-car-is-best moments" - LunaWeb

Source : Think with Google.

Ce que nous attendons, c’est qu’on nous aide à prendre nous-mêmes les meilleures décisions, pour les grandes choses comme pour les petites. Sur mobile, les recherches Google avec « best » ont augmenté de 80 % ces deux dernières années et une recherche comme « best toothbrush » a augmenté de plus de 100 %.

Maintenant que le mobile permet de faire des recherches facilement et rapidement, nous pouvons le consulter pour trouver notre prochaine brosse à dents au moment même où l’idée jaillit dans notre esprit, en déjeunant ou en attendant notre rendez-vous chez le dentiste.

L’ère du « ici et maintenant »

Les utilisateurs attendent aussi que leurs expériences en ligne soient personnalisées, ce qui veut dire personnalisées aussi en fonction de l’endroit où ils se trouvent.

Quand nous réalisions hier une recherche « galette saucisse Las Vegas », nous nous attendons aujourd’hui à ce que Google nous trouve le vendeur de galette saucisse le plus proche de là où nous sommes sans qu’on prenne la peine de lui préciser qu’on est en train de faire la conversation à un des bandits manchots du Caesars Palace.

Les data de Google nous informent aussi que nous sommes plus disposés à acheter sur un site ou une application qui personnalise son interface selon le lieu où nous nous trouvons. Nous présumons que notre smartphone saura où nous nous trouvons et nous délivrera la bonne information en fonction.

Les micro-moments par Google - LunaWeb

Source : Guide des micro-moments par Google.

Par ailleurs, les utilisateurs de smartphones sont 50 % plus enclins à exiger de pouvoir acheter quelque chose immédiatement via leur smartphone qu’il y a deux ans.

Le smartphone nous rend plus agiles et à même de nous organiser autant ou aussi peu que nous le souhaitons. « Autant » parce qu’on peut tout préparer d’un voyage grâce aux différents outils, « aussi peu » parce que dans tous les cas l’information restera disponible depuis notre poche (sous couvert de connexion, cela va sans dire).

« Prendre le virage du mobile » n’est plus une option depuis un moment, il s’agit désormais dajuster sa foulée à celle d’un utilisateur véloce. Heureusement, nous sommes bien entraînés !

Article classé dans :

Agence LunaWeb,
concepteurs d’expériences web.

Envie d’en savoir plus ? Vous pouvez consulter le site de notre agence, faire un tour sur nos satellites et vous abonner à notre newsletter.