Le Mobile First, nouvelle tendance UX

L’approche Mobile First est un concept récent mais tendance au sein des UX designers (ou en bon françois : les designers spécialistes de l’expérience utilisateurs).

Un billet publié début mars sur UXmatters souligne les deux facettes du Mobile First : il s’agit à la fois de nouvelles techniques de développement, mais aussi de conception de sa stratégie en ligne.

Pour être plus précis, le point de départ du web est souvent celui du bon vieux site conçu pour des écrans d’ordinateur. Ces sites sont ensuite déclinés (ou pas) pour qu’ils puissent être accessibles sur des écrans plus petits (ordimini) et tactiles (tablettes, smarphone).

La logique de Mobile First est différente : comme son nom l’indique, le point de départ est ici le mobile. Pourquoi ? Je vous le donne en mille : passke, ma bonne dame, les usages mobiles explosent en France depuis une paire d’années.

Ces mobinautes ne se contentent pas d’envoyer des e-mails. Ils s’informent, ils jouent, ils achètent en ligne depuis leur smartphone ou leur tablette. Et même si je ne m’appelle pas Madame Irma, il ne me parait pas foufou d’avancer que ces usages vont continuer à évoluer, l’offre des constructeurs et des opérateurs mobiles étant plus accessible à tous les portefeuilles.

La réussite de votre site web est indissociable de la définition de votre stratégie online : sans stratégie, pas de salut.

Cette stratégie s’appuie sur les mêmes études en amont que pour un site web dans sa version desktop qui vise notamment à comprendre le comportement de l’utilisateur et à prévoir un parcours de navigation qui mènera au résultat attendu (remplir un formulaire, cliquer sur « achat », etc.).

utilisateur téléphone

Pourtant, deux paramètres changent fondamentalement la donne, à savoir :

  • le matériel utilisé et la navigation induite : sur mon ordi, j’ai un grand écran et je navigue avec ma souris, alors que sur mon smartphone, je navigue avec mes mains pleines de doigts sur une surface plus limitée,
  • le contexte dans lequel se trouve l’utilisateur, qui évolue constamment.

Bref, les métiers de la conception et du développement web se complexifient au fur et à mesure que le grand Internet évolue. Et c’est bien normal. Aujourd’hui on parle de web social, de web des données, de web des objets… et bien sûr de web mobile.

L’approche Mobile First, tout comme le webdesign adaptatif, sont des éléments de réponse, même s’ils ne s’appliquent pas à tous les besoins et à tous les contextes.

Aujourd’hui, l’utilisateur est plus que jamais au centre des interfaces, notamment web. Les adapter aux évolutions technologiques et aux usages des internautes est l’une des composantes essentielles d’un site web qui remplit son contrat et qui atteint les objectifs fixés.

Article classé dans :

Agence LunaWeb,
concepteurs d’expériences web.

Envie d’en savoir plus ? Vous pouvez consulter le site de notre agence, faire un tour sur nos satellites et vous abonner à notre newsletter.