Responsive webdesign & mobilité, duo de chic et de choc

Férus de tablettes et autres objets mobiles, chez LunaWeb on s’équipe, on teste, on expérimente. On développe aussi (passke s’amuser c’est bien mais bon, des fois on bosse). Nos dernières réalisations en date sont des applications iPhone totalement indispensables, comme celle de Radiance, qui vous fera un sourire joli tout plein.

Je vous propose de revenir aujourd’hui sur une série d’infos parues sur Pinch/Zoom au sujet de la mobilité et du responsive webdesign.
D’ailleurs, vous pourrez lire ou relire sur ce blog Quand le web design vous répond au doigt et à l’oeil, mais aussi le retour de Fabrice sur le bouquin de A Book Apart (qui est très très bien) à ce sujet.

Pourquoi que le web mobile on y croit

Vous l’aurez donc remarqué, in web mobile we trust, mais aussi in responsive webdesign. D’ailleurs ces deux concepts vont de pair : si on veut un web mobile qui soit tout bien comme il faut, léger rapide, ergonomique, intuitif… m’est avis que le web dans son ensemble se devra d’être adaptatif.

Les usages numériques en situation de mobilité sont loin d’être une tendance passagère peuplée de geeks : ils sont installés. Mieux encore, ils répondent à un besoin des internautes, et des gens tout court, de créer du lien et des interactions, de s’informer, d’échanger, de partager.

Même si les plateformes en ligne (comme Facebook) ou les supports (comme l’iPad) peuvent disparaître, les usages eux resteront. J’en mettrai même ma main à couper qu’ils continueront à évoluer en ce sens.

Pas encore convaincu ? Voici quelques arguments complémentaires :

  • Les internautes utiliseront leurs smartphones ou tablettes pour visiter votre site web, que vous l’ayez prévu ou non,
  • Dans le cas contraire, ceux-ci risquent fort de garder un mauvais souvenir de leur visite sur votre site, et par conséquent de votre marque/produit,
  • Votre site « fait pour PC » va irrémédiablement devenir de plus en plus incompatibles avec les autres terminaux (téléphones, tablettes, TV connectées…), sans retour en arrière possible.

Un exemple ? Le terminal numérique le plus utilisé pour accéder au site de la marque Nike est la PSP (console portable de Sony).
N’oubliez pas que la France compte désormais 18 millions de mobinautes (= des gens civilisés qui ont un téléphone connecté à Internet, Source Médiamétrie avril 2011).

Vers le monde fabuleux du web adaptatif

Le web est adaptatif ou responsive, qu’il soit mobile ou pas. Le principe est simple : où qu’on soit et quel que soit le support qu’on utilise, le site qu’on souhaite visiter doit être navigable sans sortir les rames.

Par conséquent, l’essentiel réside dans les fonctionnalités à mettre à disposition, plutôt que de tout miser sur le support utilisé. Je le disais un peu plus haut : nous ne savons pas vraiment quels seront les terminaux de demain. On peut cependant tenter d’anticiper ces évolutions en misant sur une technologie (le responsive webdesign par exemple) qui soit tout terrain et, ça tombe bien, adaptative.
Le positionnement inverse serait de s’adapter au coup par coup, souvent après tout le monde, et de dépenser des fortunes dans de multiples versions compatibles.

Bref, ce sont les usages mobiles qui posent aujourd’hui problème. Avant, on pouvait plus ou moins faire en sorte que la page affichée s’adapte à la taille de l’écran des principaux ordinateurs. Aujourd’hui, ces écrans eux-mêmes ont des tailles multiples, sans parler des mini-ordi portables, des téléphones, des tablettes, mais aussi des consoles de jeux.

Et puis au-delà de la taille disponible pour afficher des informations, c’est aussi celle laissée à la navigation qui est d’autant plus réduite (sans compter qu’on navigue avec nos mains pleines de doigts). D’où l’importance du responsive webdesign, qui n’est pas parfait loin de là, mais qui est aujourd’hui la solution la plus pertinente.

Je terminerai sur un joli proverbe chinois (déniché dans cette présentation très intéressante), nostalgie de fin d’été oblige : « the wise adapt themselves to circumstances as the water moulds itself to the pitcher« … A méditer !

Article classé dans :

Agence LunaWeb,
concepteurs d’expériences web.

Envie d’en savoir plus ? Vous pouvez consulter le site de notre agence, faire un tour sur nos satellites et vous abonner à notre newsletter.