Search, display, retargeting…

On n'oublie pas l'UX !

Pour les annonceurs, webdesign et web marketing sont finalement deux flèches lancées vers un même objectif. Il ne s’agit plus exactement de mettre ses œufs dans différents paniers mais plutôt dans tous les paniers que la stratégie suggère, d’un design UX séduisant aux campagnes emailing en passant par le trio display-search-retargeting.

Le display, pour susciter l’envie et créer la demande, le search pour se signaler à l’internaute en quête d’un produit ou d’une information et le retargeting pour engager de nouveau un internaute qui serait retourné à d’autres occupations un peu tôt avait quitté un peu trop tôt. Mais que pense l’utilisateur de tout ça ?

On parle de retargeting dans le blog LunaWeb.

Source : Communication Ideas for Retargeted Ads at Different Stages of the Purchase Cycle via econsultancy.com

Petite leçon de web advertising

Grâce au search advertising, un site web se retrouve bien classé dans les résultats des moteurs de recherche. Un dispositif web pensé en terme d’expérience utilisateur va fidéliser les internautes et apparaître dans les résultats de recherche grâce à de bonnes pratiques du référencement naturel.

Un contenu bien pensé et une architecture efficace sont en effet aussi séduisants pour l’internaute mais également pour les moteurs de recherche. Pour faire connaître ce dispositif web, on peut néanmoins faire appel au search advertising et remonter dans les résultats de recherche de manière artificielle. Du moment qu’il y retrouve ses billes, l’utilisateur ne s’en verra pas froissé…

Quant au display, il permet de faire la promotion de services et produits au sein d’un autre dispositif web : médias, blogs, sites spécialisés… Si vous venez de mettre en ligne un site e-commerce vantant les mérites de vos bretelles de running, vous souhaiterez peut-être apparaître sur un site dont la cible principale se trouve être des runners atteints de phobie de perdre leur pantalon en plein course. Display, c’est donc le terme qui désigne ces publicités visuelles que vous voyez apparaître dans les colonnes de vos sites préférés.

Pour ce finir ce tour de table non exhaustif, parlons du fameux retargeting, qui permet de relancer l’utilisateur qui a quitté un site e-commerce sans se soucier d’un quelconque taux de conversion. Revoir le produit à froid, dans un autre contexte, peut-être affublé d’un pourcentage de réduction… Il n’en faudra peut-être pas plus à l’internaute pour dire « un grand oui » à la marque grâce à ce marketing ciblé.

On parle de retargeting dans le blog LunaWeb.

Source : visiplus.com

Et les adblocks dans tout ça ?

Les internautes ont un avis partagé en ce qui concerne la publicité en ligne comme ils ont un avis partagé sur la publicité traditionnelle. Début octobre, les acteurs de la publicité, regroupés au sein de l’Interactive Advertising Bureau, publiait un mea culpa à l’adresse… des utilisateurs, repris par Rue 89 :

En tant que technologistes, chargés d’apporter aux utilisateurs du contenu et des services, nous avons perdu de vue l’expérience utilisateur.

L’IAB regrettait notamment le poids des publicités sur les pages, capables de faire peiner le débit ou les batteries des utilisateurs « grand public ». En d’autres mots, l’agence évoquait des publicités potentiellement nuisibles à l’accessibilité du web. L’IAB propose désormais à ses membres de suivre les bonnes pratiques résumées dans un acronyme : LEAN, pour léger, chiffré, choisi, non-invasif.

Rue 89 publiait également dans la foulée un retour de ses lecteurs face à aux publicités. Il y est beaucoup question d’expérience utilisateur, plutôt que de principes gravés dans le marbre ou de refus en bloc de toute forme de publicité. Comme on l’a déjà évoqué sur ces pages, l’utilisateur de 2015 est informé, acteur de sa navigation, éveillé face au techniques du marketing… et prêt à accepter les règles du jeu dès lors qu’elle sont équitables.

Les lecteurs de Rue 89 sont nombreux à comparer la publicité en ligne aux publicités télévisuelles. Et si ce rapprochement avec la publicité traditionnelle se fait naturellement, c’est que l’UX n’a pas été inventée avec le web. Pierre Haski, le président de Rue89, dit rêver d’une pub « vertueuse et innovante qui serait un service accepté et pas une contrainte pour le lecteur ». Avec un savant mélange d’UX et technologie, qui doute qu’on ne puisse pas y arriver ?

Article classé dans :

Agence LunaWeb,
concepteurs d’expériences web.

Envie d’en savoir plus ? Vous pouvez consulter le site de notre agence, faire un tour sur nos satellites et vous abonner à notre newsletter.