UX Deiz #1

L'UX au quotidien pour joindre l'utile à l'agréable

Vous le savez, l’expérience utilisateur nous passionne et parce que nous avions envie d’aller plus loin et de nous ouvrir aux autres, une partie de l’équipe (Audrey Rivy, Guillaume Genest et Florentin Jakupi) a mis son enthousiasme et son énergie pour co-fonder — en juin 2015 — le collectif UX Rennes. Son objectif ? Démocratiser la conception centrée utilisateur, partager les initiatives de ceux qui intègrent l’UX dans le quotidien de leurs entreprises et de leurs agences et échanger autour des bonnes pratiques de chacun.

Avec le soutien de Mobizel et LunaWeb, UX Rennes a organisé mardi 10 novembre son premier UX Deiz intitulé “L’UX au cœur de notre quotidien”.

Programme UX Deiz du collectif UX Rennes

Car l’expérience utilisateur ne se vit pas uniquement derrière un écran ! Une évidence pour certains, un rappel utile pour d’autres… Dans tous les cas, un savant équilibre que nous avons vécu pendant ce premier UX Deiz, à travers les interventions de Guillaume (approche axée sur l’humain) et Nabil Thalmann (approche axée sur un moyen). Sans oublier l’Instant Clippy de Damien : vibrant hommage à l’assistant-trombone, ce format court donne également l’occasion de découvrir des outils liés à l’UX. Pour cette première découverte : le jeu de cartes UX Republic. Une façon synthétique et ludique de parler des méthodes UX les plus couramment utilisées pour la conception de produits et services interactifs (revoir la présentation).

Parler UX : être accessible mais prendre de la hauteur

Pour détricoter les idées reçues autour de l’UX et du design UX, Guillaume les a décorrélées de l’approche purement web. L’expérience utilisateur, c’est aussi la boulangère qui nous fait crédit ou l’entrée de parking introuvable. Autant de moments du quotidien qui laisseront un bon ou un mauvais souvenir. Et pour créer ce moment mémorable, présumer des attentes de l’utilisateur sans lui poser directement la question peut conduire dans le mur : l’empathie est la première étape sur la voie du bon design (revoir la conférence).

Guillaume Genest, designer UX chez Agence LunaWeb

Pour rencontrer cet utilisateur, les méthodes disponibles sont nombreuses et varient notamment par les moyens qu’elles mobilisent dans les équipes. Parmi elles, l’observation sur le terrain utilisée par Personae User Lab à Nantes pour réaliser la saison 2 du Smartphone Street Observer présentée à l’occasion d’UX Deiz. « Tant qu’on a pas testé, on reste sur des suppositions » a expliqué Nabil Thalmann. « Du côté des Machines de L’Île, on croyait par exemple pouvoir cibler de nombreux parents gardant un œil sur les enfants le smartphone à la main, ce qui n’a pas été le cas » (revoir l’étude).

Nabil Thalmann de Personae avec UX Rennes

Au cours de la présentation, Nabil s’est réjouit des différentes questions de l’assistance : « nous sommes preneurs de vos remarques ! Nous sommes déjà frustrés de ne pas avoir de réponses aux questions qui sont apparues depuis la fin de cette deuxième étude… mais également très curieux de ce qui vas se passer dans les 3-4-5 années à venir avec l’évolution des technologies ».

Qu’est-ce qui reste à la fin ?

Point fort de cette soirée, les échanges avec les participants. Une belle preuve que la sensibilisation sur ce sujet n’est pas l’apanage de quelques passionnés. Pour aller plus loin et mettre les mains dans le cambouis de l’UX au quotidien, les professionnels présents dans le public ont fait part de leurs doutes : comment convaincre ses collaborateurs ? Comment intégrer le temps accordé à l’UX dans un budget ? La réponse de Guillaume :

C’est aussi pour ça qu’on est là, pour faire comprendre à nos clients qu’il doivent mettre leurs utilisateurs au centre du processus de création.

Les témoignages ont également montré que les initiatives personnelles — au sein d’agences privées comme du côté des institutionnels — ne sont pas si veines que certains pourraient le craindre :

Proposez vos retours d’expérience sur le sujet à vos collaborateurs et si on ne vous dit pas non, foncez !

C’est en substance ce que nous avons pu entendre durant cet UX Deiz. Enthousiasmant, non ?

La question choisie par Guillaume pour résumer une idée « Qu’est-ce qui reste à la fin ? » : créer un bon souvenir une fois l’expérience terminée constitue l’objectif premier de l’UX. Un bon souvenir ? On espère que c’est — au minimum — ce que cet UX Deiz est devenu pour ceux qui s’étaient déplacés à la rencontre du collectif mardi. Et que cet enthousiasme, le nôtre mais surtout le vôtre, est annonciateur de futurs échanges tout aussi fructueux, en ligne et lors des prochains événements.

UX Deiz avec le collectif UX Rennes et l'équipe LunaWeb autour de la notion d'expérience utilisateur

Quant au contenu détaillé de la soirée, nous vous invitons à vous rendre sur le site du collectif, où la soirée a été retranscrite par Marie Guillaumet (qui a rejoint récemment le collectif). Une accessibilité bien ordonnée commence par soi-même !

Article classé dans :

Agence LunaWeb,
concepteurs d’expériences web.

Envie d’en savoir plus ? Vous pouvez consulter le site de notre agence, faire un tour sur nos satellites et vous abonner à notre newsletter.